Archives

Publié par Club ASPIR

fin du C.A.C.I. ?  QUEL EFFET POUR LES CLUBS ?

Si les clubs et leurs animateurs sont responsables de la sécurité des activités, ils ne sont pas responsables de l’état de santé de leurs membres, qu’ils soient munis ou non d’un certificat d’absence de contre-indication à la pratique sportive de loisir. Cette suppression n’engage donc en rien leur responsabilité.

Avec ces nouvelles dispositions, la FFRS, comme d’autres fédérations (Sport pour tous, FFEGPV, Fédération de Karaté, Fédération de vol libre…), s’engage donc à compter du 1er janvier 2023 sur la voie de la responsabilisation de ses licenciés dans le domaine de leur santé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article